En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 

Actualités - Tous les billets

"The Meal" 2017  -  par MAN_Montpellier

Vous pouvez trouver toutes les précisions sur "The Meal" 2017 sur le site des "Paysans sans Terre" Hérault.

Vous pouvez encore réserver votre repas en ligne sur la page dédiée d'Alternatiba Montpellier.

Publié le 20/09/2017 @ 18:30  - aucun commentaire - |     |

le communiqué fédéral en PDF imprimable

Communiqué fédéral

Ce 3 septembre 2017, onze ans après être sortie du Traité de Non-Prolifération (TNP), la Corée du Nord a effectué un nouvel essai nucléaire de puissance au moins dix fois supérieure à celle de ses essais précédents.

Cette nouvelle escalade dans l'armement nucléaire de ce petit pays montre l'absurdité des théories inventées par les pays "dotés" de l'arme nucléaire. Face aux dangers de ces armes de destruction massive, ils ont mis en place le TNP (Traité de Non-Prolifération). L'objectif de ce traité n'était pas en réalité le désarmement mais avant tout d'empêcher les pays non dotés d'entrer en possession de ces armements.

Mais si les armes nucléaires étaient sensées assurer la sécurité de ceux qui les possèdent, pourquoi empêcher les autres pays de les posséder ? Ainsi l'Inde et le Pakistan se sont dotés de l'arme nucléaire malgré ce traité.

L'arme nucléaire donne à ceux qui la possèdent une puissance illusoire. Elle repose en effet sur la faculté d'entraîner la destruction de la planète, ce qui constituerait un crime contre l'humanité.

Enfin le TNP engageait les pays dotés du feu nucléaire à désarmer progressivement. Or les pays dotés ne se sont guère engagés dans ce mouvement de désarmement. Bien au contraire la modernisation des armes nucléaires continue : ainsi la France prévoit, d'ici deux à trois ans, d'augmenter de 50% le budget de sa dissuasion nucléaire en le portant de 4 à 6 milliards d'euros annuels !

Dans ces conditions, les pays dotés, qui s’octroient ainsi des privilèges, perdent leur légitimité face à des Etats, telle la Corée du Nord, s'équipant d'armes nucléaires.

Pour autant, un événement peut nourrir l'espoir des femmes et hommes qui, à travers la planète, luttent contre ces armes de l'absurdité. Le 7 juillet 2017 a été signé à l'ONU un Traité d'interdiction des armes nucléaires (TIAN). Le but est de rendre illégales les armes nucléaires, armes de destruction massive dangereuses pour la planète.

Il reste maintenant aux citoyen-ne-s français-es à contraindre leurs gouvernants d'abandonner leurs illusions nucléaires et à ratifier le TIAN au plus vite. Et donc de se débarrasser de ces armes inutiles, coûteuses et immorales.

Outre l'amélioration qualitative de la vie qu'il procurera à ses habitant-e-s, le pays qui effectuera ce désarmement le premier gagnera la reconnaissance de l'humanité ! Et pourra inspirer les autres pays dotés pour mettre fin à leur course absurde à l'armement nucléaire...

Patrick HUBERT, porte-parole

Publié le 07/09/2017 @ 19:35  - aucun commentaire - |     |

À Montpellier, comme à Paris et dans d'autres villes de France et à l'étranger :

4 jours de jeûne et d'action en hommage aux victimes de ces crimes atomiques et pour le désarmement nucléaire !

Ce jeûne a lieu pour la deuxième année consécutive dans notre département.

Il est co-organisé par:

Arrêt du Nucléaire 34 (ADN 34), le Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN Montpellier), Le Mouvement pour le Désarmement, la Paix, la Liberté (MDPL Montpellier), Maison de la Paix-Amis de l'Arche, Pax-Christi France.

Vous pouvez aussi suivre cette actualité sur la page Facebook du MAN Montpellier.

jeene_nucleaire.jpg

Photo Illustration: jeûne 2016 (Auteur: MAN Montpellier,  licence CC BY-NC 3.0 FR)


PROGRAMME DES 4 JOURS À MONTPELLIER

  • Stand d'information tous les jours de 11 h à 17 h sur l'Esplanade, près de l'Office du tourisme (Sauf le 9 août : jusqu'à 14 h)
  • 6 août 11 heures à l'Esplanade (près de l'Office du tourisme). Cérémonie de commémoration en hommage aux victimes d'Hiroshima (bombardée le 6 août 1945 à 8h15 du matin) et Nagasaki (bombardée le 9 août 1945 à 11h02 du matin). Prise de parole, texte, lecture… Musique autour du percussionniste Jean-Pierre Jullian. Action prévue dans l'après-midi, retrouvez nous sur le stand à partir de 13 h.
  • 7 août Action prévue dans la journée, retrouvez nous sur le stand à partir de 12 h.
  • Soirée au cinéma Utopia à 20h. Film : Miracle Mile. Suivi d'un débat en présence du Général Francis Lenne (général à la retraite engagé pour un désarmement nucléaire mondial). Détail ci-dessous.
  • 8 août 18h30 : Esplanade devant l'Office du tourisme. Conférence du Général Francis Lenne autour du désarmement nucléaire suivi d'un débat avec le public. En cas de pluie, repli au Centre Lacordaire, 8 rue Fabre) Détail ci-dessous.
  • 9 août 11h02 : Prise de parole à l'heure précise du bombardement de Nagasaki. Table d'info jusqu'à 14h. Bilan des 4 jours… Et Reprise de l'alimentation pour les jeûneurs.


Le 7 août à 20h > Soirée au cinéma Utopia

Film : Miracle Mile. Suivi d'un débat en présence du Général Francis Lenne (général à la retraite engagé pour un désarmement nucléaire mondial).

MIRACLE MILE

Un film américain de Steve de Jarnatt.

Sortie en 2003 et repris en version restaurée en juin 2017, ce film est une rareté sur les écrans français et malgré l'aspect dramatique du sujet traité, c'est un plaisir cinématographique par le suspens installé par le réalisateur et la qualité de jeu des acteurs. Le film commence comme une comédie romantique mais la tension va monter…

À noter : La musique de Tangerine Dream, groupe phare du rock électronique progressif. Un film à ne pas manquer !

Synopsis : Une nuit, après un rendez-vous raté avec la femme de sa vie, un homme reçoit dans une cabine téléphonique l’appel d’un militaire affolé qui lui apprend que des missiles nucléaires vont s’abattre sur Los Angeles dans 1 heure et 10 minutes.

Bande annonce (VO sous-titrée):

Le 8 août à 18h30 > Conférence - Esplanade, devant l'Office du tourisme

Conférence du Général Francis Lenne autour du désarmement nucléaire suivi d'un débat avec le public.

Déroulé :

  • Les véritables racines de la dite « dissuasion nucléaire : une ère nouvelle qui s’ouvre sur l’ignorance et le refoulement ;
  • Les bombes atomiques, passage à l’acte d’une psychose : l’institutionnalisation irrationnelle d’une oppression collective ;
  • La sortie du mythe de la dissuasion nucléaire et de ses dénis : retour à la raison par la conduite d’un projet pour l’Humanité.

Ingénieur de formation, officier général de l'armée de l'air retraité, Francis Lenne a été directeur de l’enseignement à l’École de guerre. Il a également contribué au développement d’un programme de défense réalisé en collaboration avec les États-Unis, programme qui est resté pendant 15 ans un maillon de la chaîne de la dissuasion nucléaire française. Confronté aux réalités des relations internationales et des forces de dissuasion, il nous fait part des conclusions qu’il en a tiré et nous interroge sur les racines profondes de ce qui nous a conduit à inventer, puis à entretenir depuis trois générations, ce qui est appelé « la stratégie de dissuasion nucléaire » et son immense cortège de bombes atomiques. Il nous invite non seulement à partager ses déductions mais aussi à devenir les acteurs d’une transition vers une civilisation débarrassée de ces armes de destruction massive.

Il est l’auteur d’un livre disponible gratuitement en téléchargement et libre de droit : Le deuil d’Hiroshima

Cet ouvrage demande que le débat soit enfin ouvert sur cette question cruciale pour notre avenir, débat hors duquel toute réflexion politique concernant la sauvegarde de notre environnement, et par là même de notre civilisation, n’a définitivement aucun sens.

Publié le 12/07/2017 @ 23:42  - aucun commentaire - |     |

Régulièrement, les militants du BDS 34 mènent des actions de désobéissance civile dans les grandes surfaces qui distribuent des produits en provenance d'entreprises israéliennes. Dans le cadre de la campagne BDS, nous informons les consommateurs et dénonçons la présence de ces produits. Aucune dégradation n'a lieu: tracts, porte-voix, mise en "caddies" des produits concernés et dépôt aux caisses, pour une incitation au boycott des produits issus d'entreprises israéliennes. Ce boycott est bien expliqué comme étant un moyen de pression sur le gouvernement israélien tant que ce dernier ne respecte pas le droit international, dans l'esprit de ce qui s'est fait dans les années 1980 contre le gouvernement d'apartheid d'Afrique du Sud.

3 militants-te de la Campagne BDS France Montpellier sont convoqués en audition le jeudi 15 juin pour « Dégradation de bien privé » suite à une série de 8 plaintes déposées par la direction de LIDL, une plainte déposée par le BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme) au parquet de Paris pour une action dans un magasin LIDL à Montpellier et une plainte personnelle déposée contre l’un d’entre eux par l’avocat du BNVCA pour soi-disant : "menace".

Un rassemblement de soutien a lieu :

Jeudi 15 juin 2017, à partir de 14h30 devant le commissariat central de Montpellier, avenue du Comte de Melgueil - arrêt tram "Rives du Lez' (lignes 1,3,4)

BDS_int.jpg

Publié le 13/06/2017 @ 09:59  - aucun commentaire - |     |
Pays Basque: Le désarmement au service de la paix  -  par   MAN-Montpellier

Le MAN est signataire de cet appel.

Déjà, en décembre dernier, une tentative de destruction-restitution des armes s'était soldée par une arrestation de militants et une garde à vue: voir sur le site de la fédération 

Plus de renseignements sur le processus: http://artisansdelapaix.eus/

TRIBUNE SIGNEE PAR LE MAN

=-=-=-=-=-=-=-=

Paris le 6 avril 2017,

Le processus de désarmement de l’ETA est une étape indispensable pour l’avenir du Pays Basque, en Espagne et en France. Alors qu’aucune contrepartie n’est demandée, les autorités françaises n’ont pour le moment pas donné suite aux demandes réitérées des Artisans de Paix – ainsi dénommés par la population à l’occasion des évènements de Louhossoa – et des élus locaux de s’impliquer dans ce processus de désarmement.

Refusant que la situation actuelle se prolonge 5 ans de plus et qu’elle empêche ainsi le processus de paix de progresser dans son ensemble ; les Artisans de la Paix ont décidé de faire du samedi 8 avril 2017 la journée du désarmement effectif.

Elu-e-s de toutes appartenances politiques, syndicalistes de toutes sensibilités, représentant-e-s de la société civile et d’associations importantes ont annoncé que des milliers de personnes réunies à Bayonne ce jour-là vont permettre dans les faits le désarmement total d’ETA.

Nous saluons cette initiative et demandons aux autorités françaises de ne pas faire obstacle au bon déroulement de cette journée, au soir de laquelle ETA sera une organisation complètement désarmée.

artisans-paix-euskadi.jpg


Premiers signataires

- Organisations :

AFD International ;  L’Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (L’Acort) ; Assemblée européenne des citoyens (AEC) ; Association des Marocains en Farnce (AMF) ; L’Association des Tunisiens en France (ATF) ; Alternatiba ; ANV-COP21 ; Attac France ; Cedetim, Ipam (Initiative Pour un Autre Monde) ; Le Centre de recherche et d’information pour le développement (Crid) ; Le Cercle Condorcet de Paris ; CNT ; Le Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT) ; Commission action non-violente de l’Arche ; La Confédération paysanne nationale ; Conseil national des associations familiales laïques (Cnafal) ; Droit au Logement ; Emmaüs France ; Ensemble ! ; Europe écologie les Verts (EELV) ; Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR) ; Fondation Copernic ; Fondation Danielle Mitterrand France Libertés ; Fondation Frantz Fanon ; Forum Tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) ; FSU ; Jinov International ; Ligue des droits de l’Homme (LDH) ; Mouvement pour une alternative Non-violente (MAN) ; Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) ; Nouveau parti anticapitaliste (NPA) ; Observatoire international des prisons section française (OIP) ; Parti de Gauche ; Régions et peuples solidaires ; Réseau féministe « Ruptures » ; Sindicato Autotorganizzato Lavatori COBAS (SIAL COBAS – Italie) ; Sindicatu di i Travagliadori Corsi (STC – Corse) ; Sindikad Labourerien Breizh (SLB – Bretagne) ; Sortir du colonialisme ; Syndicat des avocats de France (Saf) ; Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) ; Syndicat des travailleurs du rail (Sytrail/UNTM) ; Union des démocrates et indépendants (UDI) ; Union syndicale de la psychiatrie (USP) ; Union syndicale Solidaires ; Union syndicale des travailleurs kanaks et des exploités (USTKE – Kanaky).

- Personnalités :

Clémentine Autain, porte-parole d’Ensemble ! ; Geneviève Azam, membre d’Attac ; Claude Barbier, conseiller municipal, Viry, Savoie ; Francine Bavay ; Julien Bayou, porte-parole national EELV ; Eric Beynel, co-délégué général d’Union syndicale Solidaires ; Martine Billard, secrétaire nationale à l’écologie du PG ; Frédéric Bodin, secrétaire national d’Union syndicale Solidaires ; Delphine Boesel, présidente de l’Observatoire international des prisons section française (OIP) ; Pascal Boissel, vice-président de l’Union syndicale de la psychiatrie ; Jean-Marie Bonnemayre, président du Cnafal ; José Bové, député européen écologiste de la région Sud-Ouest ; Marie-Annick Butez, trésorière du Mrap ; Antoine Comte, avocat à la cour ; Eric Coquerel, conseiller régional Ile-de-France PG ; Karima Delli, députée européenne écologiste ; Bernard Dreano, président du Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale (Cedetim) ; Jean-Pierre Dubois, président d’honneur de la LDH ; Jean-Michel Ducomte, universitaire ; Françoise Dumont, présidente de la LDH ; Pascal Durand, député européen écologiste ; Mireille Fanon Mendès France, présidente de la Fondation Frantz Fanon ; Natalie Francq, conseillère régionale PS ; Susan George, présidente d’honneur d’Attac ; Cécile Gondard Lalanne, co-délégué général d’Union syndicale Solidaires ; Augustin Grosdoy, co-présidente du Mrap ; Mikel Hiribarren, paysan Itxassou, membre du syndicat paysan basque ELB et secretaire national de la Confédération paysanne ; Yannick Jadot, député européen écologiste ; Eva Joly, députée européenne écologiste ; Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic ; Thierry Kuhn, président d’Emmaüs France ; Thomas Lacoste, cinéaste La Bande Passante ; Jean-Christophe Lagarde, président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) ; Henri Leclerc, président d’honneur de la LDH ; Nicole Lefeuvre, Commission action non-violente de l’Arche ; Gilles Lemaire, écologiste altermondialiste ; Renée Le Mignot, co-présidente du Mrap ; Jan Malewski, rédacteur de la revue Inprecor ; Gilles Manceron, historien et membre du Comité central de la LDH ; Myriam Martin, porte-parole d’Ensemble ! ; Gustave Massiah, membre du Conseil international du Forum social mondial ; Corinne Morel Darleux, conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes ; André Paccou, membre du Comité central de la LDH section LDH de Corse ;  Hervé Paris, président Altercarto ; Jean-François Pellissier, porte-parole d’Ensemble ! ; Dominique Plihon, porte-parole d’Attac France ; Emmanuel Poilane, président du Crid et directeur de la Fondation Danielle Mitterrand France Libertés ; Michèle Rivasi, députée européenne écologiste ; Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse ; Danielle Simonnet, conseillère de Paris PG ; Pierre Tartakowsky, président d’honneur de la LDH ; Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France ; Michel Tubiana, président d’honneur de la LDH ; Patrick Viveret, philosophe, co-fondateur des « Dialogues en humanité ».

Publié le 07/04/2017 @ 12:30  - aucun commentaire - |     |
Saadia et Husein relaxés  -  par MAN-Montpellier

Saadia et Husein ont donc été relaxés des accusations à leur encontre par la Cour d'Appel de Montpellier ce mardi 7 février.

Toutes les informations sont sur le site de BDS 34.

Publié le 10/02/2017 @ 17:21  - aucun commentaire - |     |

Un premier rassemblement "Délinquants solidaires" s'est déroulé à Montpellier ce jeudi, devant la Préfecture.

Des militants de différents mouvements impliqués (Cimade, RESF, Solidaires, MAN...) étaient présents. Les médias (Hérault Tribune et TVSud) ont fait un reportage présenté ici:

Le reportage est aussi visible sur le site de "Hérault Tribune". Quelques photos du MAN:

delsol1.jpg delsol2.jpg
delsol3.jpg delsol4.jpg

Publié le 09/02/2017 @ 20:44  - aucun commentaire - |     |

Le MAN est signataire du manifeste des délinquants solidaires.

A Montpellier, premier rassemblement ce jeudi 9 février:

delinsol_07.jpg

Pour en finir avec le délit de solidarité

Rassemblement le 9 février à 12 : 00

devant la préfecture de Montpellier

Procès d'habitants de la vallée de la Roya « coupables » d'être venus en aide à des réfugié⋅e⋅s, avec la menace de lourdes sanctions. Mesures d'intimidation, poursuites - et parfois condamnations - de personnes ayant agi en soutien de migrant⋅e⋅s ou de Roms, à Calais, à Paris, à Norrent-Fontes, à Boulogne, à Loos, à Perpignan, à St-Etienne, à Meaux... On assiste depuis plusieurs mois à la recrudescence de cas où la solidarité est tenue pour un délit.

Il est clair que les autorités entendent faire plier les citoyennes et les citoyens qui n'adhèrent pas aux politiques de non accueil et de mise à l'écart des exilés, et qu'elles n'hésitent pas pour cela à les assimiler à ceux qui profitent de la vulnérabilité de personnes en demande de protection et exploitent leur détresse.

Nous appelons toutes celles et ceux qui se sentent concernés et veulent dénoncer les logiques de criminalisation des initiatives de solidarité à se rassembler le 9 février à 12 h 00 devant la préfecture de l’Hérault.

Contact (Cimade): 04 67 06 55 02 / 06 85 48 84 99

Publié le 08/02/2017 @ 13:14  - aucun commentaire - |     |
Montpellier: les rois de l'évasion fiscale  -  par   MAN-Montpellier

Des membres du MAN-Montpellier se sont joints à l'action organisée par Alternatiba et Attac pour lutter contre l'évasion fiscale et en soutien à Jon Palais qui passe en procès le 09 janvier à Dax.

Les rois de l'évasion fiscale sont venus à l'agence BNP mais ils ont été gentiment refoulés (par nous-mêmes). Ensuite nous avons partagé avec les passants la galette de l'évasion fiscale mais cette fois c'est nous qui tenions le couteau.

040117-01.jpg 040117-02.jpg
040117-03.jpg 040117.jpg

**************************************************

Programme pour le procès du 9 janvier à Dax:

tractrectoa5cou-722x1024.jpg

Publié le 04/01/2017 @ 20:40  - 1 commentaire - |     |

Victoire ! Dans la soirée du mercredi 7 décembre, le Sénat a voté et adopté la proposition de loi relative à la « suppression de la publicité commerciale dans les programmes jeunesse de la télévision publique. »

pubtv_lowpetit-3.jpg pub_cam.png

Le MAN félicite le sénateur André Gattolin (EELV) qui a porté cette proposition de loi depuis plus de deux ans, sur la base d’un premier texte portant sur « la protection des enfants face aux effets de la publicité télévisuelle » déposé en 2010 par Jacques Muller, ancien sénateur EELV du Haut-Rhin et membre du MAN.

L’implication des groupes MAN a eu toute son importance au fil de ces dernières années, notamment en organisant des Heures de silence dans l’espace public, et quand il s’est agi d’écrire en janvier 2016 aux députés de l’Assemblée nationale lors du vote du texte issu des travaux du Sénat. Il aura donc fallu six ans pour qu’une loi protectrice des enfants soit adoptée par le Sénat, malgré l’action de nombreux lobbies qui luttèrent jusqu’au bout contre cette loi.

La non-violence est une force qui sait endurer le temps et les épreuves, dépasser les découragements et rebondir dans la durée !

Les grands vainqueurs sont les enfants. Ils ne seront plus considérés sur France Télévision comme de cibles faciles, par des annonceurs sans vergogne qui les bombardent de spots publicitaires pour de la malbouffe, des vêtements dernier cri, etc., alors que, jusqu’à l’âge de huit ans, nous savons qu’ils ne peuvent pas comprendre la finalité commerciale de ces publicitaires. Rappelons que 76% des demandes d’achat ou des achats faits par les enfants de 4 à 6 ans sont réalisés en lien avec une publicité (Ipsos décembre 2013), et que 87 % des Français sont favorables à des programmes jeunesse sans publicité (IFOP septembre 2016).

Il faut saluer les articles de presse de ces dernières semaines qui ont abondé dans le sens d’une interdiction de publicité dans les émissions jeunesse, et quinze minutes avant et après celles-ci, et qui ont indéniablement contribué à cette victoire.

Nous saluons surtout le soutien public des nombreuses associations familiales, de consommateurs et de professionnels de santé inquiets par l’augmentation vertigineuse d’enfants en surpoids ou obèses, qui se sont largement mobilisés pour faire adopter cette loi. (Ces articles sont en ligne sur le site du MAN : http://nonviolence.fr/spip.php?article1204 ).

La plume est décidément une arme non-violente particulièrement efficace ! Après tant d’efforts depuis six ans, le moment est venu de se réjouir, de célébrer cette belle victoire.

Fait le 8 décembre 2016,

François VAILLANT et Jacques MULLER, animateurs de la campagne du MAN "Pas de pub à la télé pour nos enfants"

Publié le 08/12/2016 @ 22:08  - aucun commentaire - |     |