Vous êtes ici :   Accueil » Penser avec Albert Camus- Le meurtre est la question

Mouvement pour une

Alternative

Non-violente

Groupe de Montpellier

Petite présentation
Le groupe de Montpellier du Mouvement pour une Alternative Non-violente est né officiellement en 1976. Il fait partie de la vingtaine de groupes qui forment le MAN au niveau national.
Le MAN Montpellier est membre de la
Maison des Tiers-Mondes et de la Solidarité Internationale.
Articles
Sur le site national
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
5ZaCb3
Recopier le code :
13 Abonnés
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://man.non-violence-herault.org/data/fr-articles.xml

 

Si vous n'avez pas lu les oeuvres d'Albert Camus - et même si vous les avez lues - Le livre de Jean-Marie Muller "Pour penser avec Albert Camus-Le meurtre est la question" vous apportera une analyse approfondie de la pensée et de la philosophie de l'auteur à partir de ses écrits et spécialement de "L'homme révolté" où se trouve le thème fondamental de sa réflexion : la possibilité du meurtre. Thème sur lequel Jean-Marie Muller apporte un éclairage particulier.


Ce questionnement de la possibilité du meurtre est essentiel dans la pensée d'A Camus qui fut confronté à la seconde guerre mondiale et à la guerre d'Algérie. L'auteur de "L'homme révolté" ne veut pas fuir l'action, il refuse de se désengager des conflits qui blessent, qui tuent les hommes et les civilisations.


Comment se positionner : participer à la lutte armée au risque du meurtre ? se désengager du combat ? Camus optera pour la première solution. Mais il refusera toujours - contrairement à ses contradicteurs - de légitimer la violence comme une action noble. Il essaiera d'assumer cette contradiction entre ses convictions et la nécessité d'agir pour la justice. Il pensera bien à la non-violence, mais, se référant à la notion de "non-violence absolue", il jugera cette position inapplicable. En effet, ayant une connaissance limitée de l'action gandhienne et des moyens de lutte prônés par le Mahatma, dont il fera l'éloge, il en restera à distance et assumera ses choix tout en luttant ardemment contre la fatalité du meurtre et le consensus quasi général d'une justification de la violence.


En s'appuyant sur de nombreux textes, articles de journaux, de revues - où "polémiquaient" Sartre, Mauriac, Simone de Beauvoir...avec Camus, - Jean-Marie Muller nous fait découvrir la grandeur d'âme, la profondeur de la pensée de celui qui recherchait la vérité et qui eut une approche intuitive de la non-violence.


A la lecture de cet ouvrage on retrouvera comme inscrites dans l'histoire et la pensée d'Albert Camus, dans des pages éclairantes, les grands thèmes que Jean-Marie Muller a développé dans nombre de ses livres.


J.D.

 

penser_avec_camus.jpg

"Penser avec Albert Camus- Le meurtre est la question" Ed. Chronique Sociale. 15,90 €.

sur le site de l'éditeur (achat en ligne possible): ICI


Date de création : 11/11/2013 @ 14:47
Dernière modification : 11/11/2013 @ 15:03
Catégorie : Articles - notes de lecture
Page lue 1233 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Site hébergé par la coopérative

Coop hébergeurs-hébergés Ouvaton

CAMPAGNE
NATIONALE

Agenda
Vous êtes ici :   Accueil » Penser avec Albert Camus- Le meurtre est la question

Mouvement pour une

Alternative

Non-violente

Groupe de Montpellier

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
5ZaCb3
Recopier le code :


  186043 visiteurs
  6 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 10 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!